Foulards rouges contre gilets jaunes en France ou White Supremacists contre Liberals aux Etats Unis. Ce sont deux exemples actuels d’un schéma qui se répète dans l’histoire.

Quand le pouvoir autoritaire se sent en danger au point qu’il pense que sa police ne suffira plus, il mobilise une partie de sa population en groupe réactionnaire pour terroriser les rebelles. L’histoire nous apprends aussi que le succès des rebelles est peu fréquent, mais fortement favorisé par les actions suivantes:

  • Ne pas minimiser l’importance de l’apparition des groupes réactionnaires
  • Ne jamais tolérer leurs éléments de language anti-démocratique
  • Viser une action courte, de quelques mois, visant les intérêts économiques des financiers du pouvoir
  • Dénoncer systématiquement les fautes du régime et de leur milice. Les réactionnaires en seront divisés et auront plus de mal à se convaincre qu’ils défendent une juste cause
  • Viser un objectif démocratique et anti-corruption. La perspective d’un marché national non verrouillé peut inciter les autres pays à ne plus soutenir le gouvernement autoritaire voire à faire de la propagande pour les rebelles

Aout 1921, La police, l’armée et les briseurs de grèves (jaunes) donnent l’assault aux 10 000 foulards rouges (redneck)  qui dénonçaient leur conditions horribles de travail dans les mines de charbon: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Blair_Mountain

We are proud to be ‘rednecks’. It’s time to reclaim that term: https://www.theguardian.com/us-news/2018/apr/14/redneck-pride-west-virginia-protests-strikes?CMP=share_btn_tw

Decembre 2018, Emmanuel Macron, ou ses soutiens, lancent le mouvement des foulards rouges pour contrer les gilets jaunes: https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/29/une-marche-de-soutien-a-macron-prevue-a-paris-le-27-janvier_a_23629212/

En 2014, des rouges soutenant le gouvernement thaïlandais ont aussi massacré des citoyens en jaune: https://www.rtl.fr/actu/international/thailande-bilan-des-violences-a-bangkok-porte-a-deux-morts-et-45-blesses-7767489886

Dans les révolutions de couleur sont aussi inclus l’utilisation de symboles (les parapluies à Hong Kong, les raisins en Moldavie, tulipes au Kyrgyzstan etc.) L’histoire montre que presque tout le temps, cela s’est fini dans le sang des rebelles ou par la trahison de leurs représentants qui ont rejoint une coalition de “salut national” : https://en.wikipedia.org/wiki/Colour_revolution

Les conflits civil en Ukraine et Yougoslavie on pris fins avec des deals suite à l’intervention de l’OTAN:

https://en.wikipedia.org/wiki/2014_Ukrainian_revolution#21_February

https://en.wikipedia.org/wiki/Dayton_Agreement

Le conflit est déjà bien avancé aux US (rebelles dits “Liberals” et pro-Trump “White Supremacists”). Les Liberals sont statistiquement punis plus durement pour leur protestations et ont moins de facilité d’usage des armes. : https://www.huffingtonpost.com/entry/opinion-charlottesville-arrests-white-supremacy_us_5bbcaf13e4b028e1fe41b345

L’approche actuelle tend à intensifier le combat contre les “White Supremacists” : https://www.sapiens.org/culture/charlottesville-violence-lessons/

Pour réussir, les militants prodémocratiques doivent tenir compte des capacités d’apprentissage des États autoritaires et être constamment novateurs dans leurs choix stratégiques.

Les chercheurs présentent une longue liste de facteurs qui ont conduit au renversement des régimes autoritaires en Serbie, en Géorgie, au Kirghizstan et en Ukraine. Le succès de la révolution de la couleur est déterminé par l’existence de facteurs tels que :

  • Exploiter les divisions entre les forces coercitives du régime
  • Rassembler les gens d’affaires insatisfaits qui étaient disposés et capables de fournir un soutien financier, logistique et médiatique à l’opposition
  • Avoir une capitale pro-démocratique
  • Rendre les élites dirigeantes impopulaires
  • Mobiliser les jeunes
  • Déclencher une intervention étrangère

Université de Fribourg (CH): http://commonweb.unifr.ch/artsdean/pub/gestens/f/as/files/4760/42821_182433.pdf

Encore une étude pour montrer que les révolutions de couleur réussies ont été activement soutenues par des pays étrangers ou des alliances de type OTAN car ils peuvent bénéficier économiquement de la démocratisation du pays pour placer leurs champions économiques. Exemple : le Japon finance le BIT car il contribue à améliorer les conditions de travail en Chine et donc augmenter les prix de leur concurrent direct : https://www.opendemocracy.net/globalization-institutions_government/colour_revolutions_3196.jsp

Etude très complète de l’université de Denver à l’échelle mondiale. “Exploiting their divisions using Shame is the most effective mean to stop armed pro-government groups” : https://www.youtube.com/watch?v=nka8OZnPWOU

Leur site dédié à l’usage des rebelles du monde entier : https://www.nonviolent-conflict.org/


“Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre” L’Art de la guerre de Sun Tzu


Pétition à l’ONU conformément à l’objectif de développement durable n°16 “paix, justice et institutions fortes” (https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/ …), pour le Référendum d’Initiative populaire: signez ici: http://chng.it/TXCknMhm et transmettez-la à vos amis.