Marche à l’ombre

Quand l’ baba cool cradoque
Est sorti d’ son bus VolksWagen
Qu’il avait garé comme une loque
Devant mon rad’
J’ai dit à Bob qu’était au flip
Viens voir le mariole qui s’ ramène
Vise la dégaine
Quelle rigolade
Patchoulli patogasses
Le Guide du Routard dans la poche
Aré Krishna à mort
Cheveux au henné
Oreilles percées
Tu vas voir qu’à tous les coups
Y va nous taper cent balles
Pour s’ barrer à Khatmandou
Ou au Népal
Avant qu’il ait pu dire un mot
J’ai chopé l’ mec par le paletot
Et j’ ui ai dit
Toi tu m’ fous les glandes
Pis t’as rien à foutre dans mon monde
Arrache toi d’ là t’es pas d’ ma bande
Casse toi tu pues
Et marche à l’ombre
Une p’tite bourgeoise bécheuse
Maquillée comme un carré d’as
A débarqué dans mon gastos
Un peu plus tard
J’ai dit à Bob qu’était au flipp’
Reluques la tronche à la pouffiasse
Vises la culasse
Et les nibards
Collants léopards homologués chez SPA
Monoï et Challimard
Futal en skaï comme Travolta
Qu’est ce qu’è vient nous frimer la tête
Non mais ess’ croit au Palace
J’ peux pas sacquer les starlettes
Ni les blondasses
Avant qu’elle ait bu son cognac
J’ l’ai chopée par le colback
Et j’ui ai dit
Toi tu m’ fous les glandes
Pis t’as rien à foutre dans mon monde
Arrache toi d’ là t’es pas d’ ma bande
Casse toi tu pues
Et marche à l’ombre
Un p’tit Rocky bargeo
Le genre qui s’est gouré d’ trottoir
Est v’nu jouer les Marlon Brando
Dans mon saloon
J’ai dit à Bob qu’avait fait tilt
Arrête j’ai peur c’est un blouson noir
J’ veux pas d’histoires
Avec ce clown
Derrière ses pauvr’ Raybane
J’ vois pas ses yeux
Et ça m’énerve
Si ça s’ trouve i’ m regarde
Faut qu’il arrête sinon j’ le crève
Non mais qu’est ce que c’est qu’ ce mec
Qui vient user mon comptoir
L’a qu’à r’tourné chez les Grecs
Se faire voir
Avant qu’il ait bu son viandox
J’ l’ai chopé contre l’ juke-box
Et j’ui ai dit
Toi tu m’ fous les glandes
Pis t’as rien à foutre dans mon monde
Arrache toi d’ là t’es pas d’ ma bande
Casse toi tu pues
Et marche à l’ombre
Pis j’ me suis fait un punk
Qu’avait pas oublié d’être moche
Et un intellectuel en Loden genre Nouvel Obs’
Quand Bob a massacré l’ flipper
On n’avait plus une tune en poche
J’ai réfléchis
Et j’ me suis dit
C’est vrai que j’ suis épais
Comme un sandwich SNCF
Et qu’ demain j’ peux tomber
Sur un balaise qui m’ casse la tête
Si c’ mec là me fait la peau
Et que j’ crève la gueule sur l’ comptoir
Si la mort me paye l’apéro
D’un air vicelard
Avant qu’è m’emmène voir la haut
Si y’a du monde dans les bistrots
J’ui dirait
Toi tu m’ fous les glandes
Pis t’as rien à foutre dans mon monde
Arraches toi d’ là t’es pas d’ ma bande
Casse toi tu pues
Et marche à l’ombre
Casse toi tu pues
Et marche à l’ombre
Casse toi tu pues


New-York avec toi

Un jour j’irai à New-York avec toi
Toutes les nuits déconner
Et voir aucun film en entier, ça va d’soi
Avoir la vie partagée, tailladée
Bercés par le ronron de l’air conditionné
Dormir dans un hôtel délaté
Traîner du côté gay et voir leurs corps se serrer
Voir leurs cœurs se vider et saigner
Oui, saigner
Un jour j’irai là-bas
Un jour Chat, un autre Rat
Voir si le cœur de la ville bat en toi
Et tu m’emmèneras
Emmène moi !
Un jour j’aurai New-York au bout des doigts
On y jouera, tu verras
Dans les clubs il fait noir, mais il ne fait pas froid
N ne fait pas froid si t’y crois
Et j’y crois !
Les flaques de peinture sur les murs ont parfois
La couleur des sons que tu bois
Et puis c’est tellement grand que vite on oubliera
Que nulle part c’est chez moi, chez toi
Chez nous quoi !
Un jour j’irai là-bas
Un jour Chat, un autre Rat
Voir si le cœur de la ville bat en toi
Et tu m’emmèneras
Emmène-moi, mène-moi (x2)
Toucher à ci, toucher à ca
Voir si le cœur de la ville bat en moi
Et tu m’emmèneras !
Emmènes moi !

Broken Hearts, Broken windows – #Love

Je reviens tout juste de Paris et un miracle s’est produit: une ville propre et des Parisiens qui se forcent à être super gentils. Ils faisaient un effort énorme pour être gentils et pour parler anglais. Et ils ont réussi! Ce qui m’a impressionné d’autant plus; un gros effort compte tenu de la vie stressante qu’ils ont. Merci!!

Que s’est-il passé?

Est-ce parce que les clients peuvent évaluer les hôtels, restaurants, taxis, musées ou autres sur Internet? Est-ce le travail de bonnes personnes avec de fabuleux pouvoirs d’explication? Quelle que soit la raison pour laquelle cela fonctionne, c’est super.

Et puis, ça m’a fait penser à New York, qui était un endroit très hostile dans les années 70 et au maire, Rudolph Giuliani, qui a réussi à convaincre les New Yorkais d’avoir une ville plus propre et d’être hyper poli. Et ça a marché! NYC est une ville beaucoup plus agréable à vivre. Être aimable avec les clients a élevé le bien-être des travailleurs … Ca donne à réfléchir, pas vrai? 

Il a été prouvé qu’aimer faire ce que l’on fait et sourire relaxent les muscles. 

Même si quelqu’un se sent déprimé, forcer un sourire, forcer sa bonne humeur, envoient un signal au cerveau et la personne se sent mieux. Il a été prouvé que c’est comme ça que ça fonctionne. Ce n’est pas quand quelqu’un a une émotion que son corps réagit; c’est parce que le corps réagit qu’il a une émotion. 

Si un médecin analyse le cerveau de quelqu’un (avec des électrodes), on peut  trouver la pensée qui réduira son stress et améliorera sa tension. C’est un fait scientifique. 

Jetez un oeil aux 10 dernières minutes de cette conférence par Robert Sapolsky.14. Système Limbic – Robert Sapolsky: https://youtu.be/CAOnSbDSaOw

Lisez aussi l’hypothèse de la vitre brisée; il est absolument fascinant de voir comment une ville peut réduire le crime et le comportement antisocial: https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypothèse_de_la_vitre_brisée


To read this article in English, click here: https://tmblr.co/ZprwNe2Z2uTXL