Vinci, Lafarge, Total et Areva sont au-dessus de la loi du marché, au-dessus des lois nationales. Ces groupes n’ont nul besoin de vendre quoi que ce soit aux Français. Ils vivent des ressources publiques que le gouvernement puise directement dans notre budget et notre patrimoine. Ils sont hors de portée de boycott car ils ne dépendent plus du choix des consommateurs. Ils sont hors de portée de la justice car les procureurs sont subordonnés au gouvernement. Malgré leurs innombrables méfaits avérés, aucune condamnation. Ne nous y trompons pas, citoyens, policiers, militaires, défendre ce pouvoir ce n’est pas préserver la nation mais seulement les intérêts de ce cartel. Le drapeau est un symbole, celui du gouvernement du peuple par le peuple comme le dit notre constitution. Défendre le drapeau, c’est prendre le parti du peuple français.

Multinationales.org : Oligopoly : comment une poignée de grandes entreprises peuvent soumettre des secteurs entiers à leur loi
https://multinationales.org/Oligopoly-comment-une-poignee-de-grandes-entreprises-peuvent-soumettre-des

ONG Sherpa : Total, la stratégie du chaos climatique
https://notreaffaireatous.org/wp-content/uploads/2019/05/RapportTOTAL_2019.05.28_CMJN300dpi_compressed-1.pdf

Arte : Areva La bombe à retardement du nucléaire français
https://www.arte.tv/sites/story/reportage/areva-uramin-bombe-a-retardement-du-nucleaire-francais/

Le temps : Lafarge, derrière le ciment le terrorisme
https://www.letemps.ch/monde/lafarge-derriere-ciment-terrorisme

Le Monde Diplomatique : Le soleil ne se couche jamais sur l’empire Vinci
https://www.monde-diplomatique.fr/2016/03/DE_LA_CASINIERE/54958

Nouvel Obs : Comment le gouvernement a tout fait pour perdre face aux autoroutiers
https://www.nouvelobs.com/economie/20150318.OBS4880/comment-le-gouvernement-a-tout-fait-pour-perdre-face-aux-autoroutiers.html

Rapport anti-corruption de l’Union Européenne

L’OCDE a fait part de ses préoccupations quant aux poursuites concernant des délits de corruption transnationale. En outre, l’OCDE a relevé que les sanctions ne semblaient pas efficaces, proportionnées et dissuasives. Par exemple, lorsque des personnes physiques ont été condamnées, des peines d’emprisonnement avec sursis et des amendes maximales de 10 000 EUR leur ont été infligées.
Les procureurs disposent de l’opportunité des poursuites et sont placés, du fait de leur position hiérarchique, sous l’autorité du ministre de la justice. La CNUCC a recommandé à la France de garantir l’indépendance des procureurs afin d’empêcher toute possibilité d’interférence politique dans les décisions prises par les procureurs de la République.
https://ec.europa.eu/home-affairs/sites/homeaffairs/files/what-we-do/policies/organized-crime-and-human-trafficking/corruption/anti-corruption-report/docs/2014_acr_france_chapter_fr.pdf