Le loup faisait peur aux moutons.
Pour lui échapper, les moutons sautaient spontanément du haut de la falaise.
Le loup allait manger les moutons au bas de la falaise.
Technique simple, efficace,
Connue depuis la nuit des temps.

Ce que la plupart du troupeau ne voyait pas,
Ce sont les quelques moutons qui ne sautaient pas
Et qui continuaient paisiblement leur chemin.

Le loup ne levait même pas un cil pour les regarder.
Pourquoi y faire attention ?
Il avait largement assez à faire,
Avec ces moutons aux mouvements stéréotypés
Qui font tous pareils,
Et qu’il est s’y facile de guider
Là où cela l’arrange.

Le reste du troupeau avait bien remarqué
Que ces énergumènes ne faisaient pas pareils,
Ils n’en faisaient toujours qu’à leur tête.
Des fainéants, qui ne courent pas avec le troupeau.
Ces énergumènes essayaient de s’intégrer sans succès,
Car le troupeau ne les aimaient pas.
Ils ne criaient pas « bééééh ! »,
Le signe de reconnaissance,
Leur unisson,
Il fallait toujours qu’ils les gâchent
Avec des idées saugrenues…

Non, eux, ils avaient un avis sur tout,
On ne savait jamais quel son ils allaient faire.
Seul le son de leur cloche, autour de leur cou,
Etait le même.

Eh ben non ! Ils n’ont pas sauté.
Eh ben non ! Ils n’arrivaient pas à être amis avec le troupeau.
Mais ils se sont liés d’amitié avec d’autres moutons
Aux idées différentes des leurs,
Avec qui ils peuvent discuter,
Car aucun n’a peur de la différence.

Des amis, qui n’ont pas sauté non plus.
Ils n’ont même pas eu à se battre contre le loup.
Juste à être eux-mêmes,
Juste à penser librement,
Juste à s’exprimer et échanger des idées librement.
Et à suivre leur propre chemin,
Dans le respect de celui des autres.

L’arme la plus efficace contre la tyrannie,
C’est bien la liberté de l’esprit.

Ensemble,
Ils construisent…

Des coopératives,
Des associations,
Des démocraties directes ou semi-directes,
Des méthodes pour respecter la parole de chacun,
Ils écrivent des livres,
Partagent leurs activités artistiques avec ceux qui s’y intéressent,
Postent leurs avis et leurs expériences sur Internet,
Montent leurs propres entreprises,
Construisent une économie à leur image,
Et leurs propres systèmes de solidarité.

Gentils comme des moutons,
Ils ne s’en prennent pas au troupeau,
Sans violence, sans haine, sans exclusion,
Chacun fait ce qu’il lui plaît;

Dans le respect des autres,
Dans une symphonie harmonieuse, 
Choisie par tous et composée ensemble.

Aurianne Or

Tyranhttps://fr.vikidia.org/wiki/Tyran_(Grèce_ancienne)

Bénabar – L’agneauhttps://youtu.be/7uvdmC_Gki0