La maison était à 3h de route du boulot
Puis un T2 minable,
avec la moitié de la chambre bouffée par le toit
L’appartement n’avait pas de chauffage
L’autre avait un ruisseau qui coulait de la cuisine à la rue en passant par le salon
Et l’électricité installée il y a 30 ans
Notaire et élu municipal cul et chemise
Mariés, 
Au cul le courrier de la DASS qui déclarait le logement insalubre
Surtout avec un bébé
3 mois de double loyer
Sympa quand on vient d’emménager
Et qui paie l’hôtel et l’emménagement dans
Le troisième appartement
Minuscule
Le lit d’1m20 rentre à peine et pas d’isolation
Zut, près de la préfecture
En bas c’est la révolution des ouvriers des chantiers
On est plutôt de leur côté que de l’autre
Mais les flammes de deux mètres sur le bitume
Les gaz lacrymogènes
Et les lancers de VRAIS pavés
On s’en va loger
Chez les arrière grands-parents
Qui ont une énorme maison
Ils n’utilisent que le rez-de-chaussée.
Nouvelle maison, nouveau déménagement
Cette fois c’est grand
Mais les murs sont infestés
La petite fait otites sur otites
Ça y est, c’est décroché
Nouveau boulot, dans un climat plus chaud
Plus d’autites
Mais la voisine, quand elle tire la chasse
Ça nous tombe sur la tête.
C’est assez, cette fois on a pris
L’assurance juridique et non la protection juridique
Ils sont obligés de réparer
Tout d’un coup, ils s’activent…
Mais ça coule à nouveau,
Et à nouveau,
Et les travaux ne se terminent jamais.
L’immeuble d’à côté a brulé
Si, si, celui en face de la cathédrale
Faut dire que l’électricité dans les bâtiments historiques
Et y compris dans notre immeuble,
Ça laisse sérieusement à désirer.

 La France n’est qu’une belle façade,
Une belle vitrine

 Cette fois on ne déménage pas
On réfléchit

 Deux salaires de fonctionnaires
Ça ne permet pas de se loger à 3 ?
Vous rigolez ou quoi ?
Cette fois, on va déménager pour de bon
On se barre

 A l’étranger
Et vous savez quoi?
Les déménageurs nous ont remboursés 300 balles
Parce qu’on avait tellement bien tout organisé
Qu’ils avaient gagnés une journée de travail
C’est la première fois qu’on es valorisé
et qu’on y gagne à déménager
Et maintenant,
On ne déménage plus
On profite…

 Aurianne Or