Search

Liberté et vivre ensemble


Les philosophes des Lumières, et les libéraux de la Révolution française désiraient trois choses avant tout: du pain, la liberté de conscience et l’abolition des privilèges.

Le droit à une vie décente ne devrait pas être marchand. Avoir un toit et avoir du pain ne devrait pas être monétisé. Les révolutionnaires ont défilé en réclamant du pain. C’est la notion de subsistance qui était véhiculée. De nos jours, on pourrait réclamer de l’eau et des aliments non pollués, pourquoi pas un revenu de base.

A l’époque, on pouvait être embastillé pour avoir déplu. A la Bastille, étaient détenus ceux qui n’avaient pas droit à la liberté d’expression mais il y avait des limites comme l’appel à la haine ou à la privation des libertés des autres.

Ils ont également demandé l’abolition des privilèges le 4 août 1989, pour que les plus qualifiés deviennent les professionnels. A l’époque on achetait sa charge.

De nos jours, les gens doivent payer pour un logement et de la nourriture sinon, ils sont clochards. Car la Réaction leur a dit “tout travail mérite salaire”.

La Réaction s’abrite derrière les idées de liberté d’expression pour véhiculer la haine. Eric Zémmour devrait être en prison car il a appelé à la haine. Il a utilisé la liberté d’expression pour se justifier. Trump utilise cette même liberté d’expression pour se défaire des accusations sur le Capitole.

La Réaction suggère que si on réussit c’est qu’on est méritant et que ceux qui ont échoué le méritent. Tout ce que j’ai mérité est à moi et j’en fais ce que je veux. La solidarité est donc, selon eux, injuste. La destruction de la nature est donc possible. C’est un mensonge énorme. Ils nient le fait qu’ils ont été aidés par les infrastructures et l’organisation du pays. C’est une déformation des idées de la méritocratie telle qu’elle a été pensée pendant la Révolution.

Ceci est le néolibéralisme inventé par Milton Friedman en 1957, prix Nobel en 1976. L’immense malheur du néolibéralisme est d’utiliser les mots et les arguments des Révolutionnaires libéraux pour les retourner contre eux. C’est un outil pour divertir la haine des gens contre les vrais coupables, vers eux-même.

Après le new-deal de Roosevelt aux Etats-Unis en 1933 et la victoire du Labour en 1945 au Royaume-Uni, les néolibéraux ont utilisé les idées libérales de la Révolution contre les libéraux. C’est un outil extrêmement puissant qui convainc les réactionnaire mais subjugue aussi une partie des libéraux. Reagan et Thatcher ont dirigé le monde selon ces principes.

Aujourd’hui, au lieu de s’en prendre aux empoisonneurs qui polluent et détruisent leur mode de vie, les gens s’en prennent à eux-même et même peuvent se tourner vers la drogue. Les réseaux sociaux, c’est la multiplication du néolibéralisme car les algorithmes sélectionnent les posts de réussite. Après la théorie mensongère, c’est la preuve mensongère. Si je ne vois que des gens qui réussissent, c’est bien ma faute si j’échoue et ceux qui réussissent le mérite. Depuis la fin du COVID, les suicides, les problèmes mentaux et les problèmes de drogue ont été multipliés par 69% chez les adultes et 81% chez les adolescents (https://bmcpublichealth.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12889-022-13409-0 et https://www.mcleanhospital.org/essential/it-or-not-social-medias-affecting-your-mental-health). Les gens ne peuvent s’en prendre qu’à eux-même s’ils sont en mauvaise santé et sont priés d’admirer les corps puissants.

Après la crise financière de 2008, quand les banques subissaient les conséquences de leurs propres erreurs, les gouvernements de Georges W. Bush, Nicolas Sarkozy, David Cameron et Berlusconi, tous ouvertement néolibéraux, ont déversé 700 milliards de dollars d’argent public pour renflouer les banques. Preuve que c’est un mensonge auquel eux-même ne croient pas. Reagan et Tatcher ont considérablement augmenté les dépenses publiques en police et en armée. Ce discours néolibéral est pour les autres, pas pour eux.

Le fait de le savoir peut aider à ne plus croire à ce mensonge et à continuer de faire valoir les idées non distordues de la Révolution.

Aurianne Or by Aurianne Or is licensed under CC BY-NC 4.0