Search

Les intermédiaires


Quatre entreprises, négociantes en matières premières fournissent 90% de la nourriture pour les humains et l’élevage: Cargill, ADM, Louis Dreyfus Commodities et Bunge. Ils fournissent céréales, cacao, coton, huile, oeufs, farine, viande, arachide, caoutchouc, sel, laine, produits chimiques et vitamines. La plus grosse d’entre elles, CARGILL est la plus grosse entreprise privée des Etats-Unis et contrôle un quart de notre nourriture.

Cargill: the company feeding the world by helping destroy the planet: https://unearthed.greenpeace.org/2020/11/25/cargill-deforestation-agriculture-history-pollution/

Cargill, un méconnu aussi gros que Nestlé: https://www.letemps.ch/economie/cargill-un-meconnu-gros-nestle

Cargill, le géant invisible: https://tchak.be/index.php/2022/05/18/cargill-multinationale-agro-alimentaire-geant-invisible/

Ces entreprises fixent seules les prix d’achat aux producteurs et les prix de vente aux distributeurs grâce à leur situation de monopole.

Marché des matières premières : principe et fonctionnement: https://www.capital.fr/entreprises-marches/marche-matieres-premieres-1376381

Des mallettes de cash aux bobeurs jamaïcains, l’emprise des négociants racontée dans un livre: https://www.letemps.ch/economie/mallettes-cash-aux-bobeurs-jamaicains-lemprise-negociants-racontee-un-livre

Ces entreprises décident aussi des stratégies agricoles puisque les producteurs ne feront pousser ou n’élèveront que ce que ces entreprises achètent pour pouvoir écouler leur production.

Commercialisation des produits agricoles: https://scripts.farmradio.fm/fr/texte-radiophonique/commercialisation-des-produits-agricoles/

Ce modèle a été promu par l’administration Nixon après le boycott de la viande en 1973. Les fermiers réclamaient un meilleur prix d’achat de leurs produits alors qu’ils les voyaient vendus bien plus chers en magasin. L’administration Nixon et l’union européenne ont déterminé des standards qui ont permis de transformer les nourritures en matières premières c’est-à-dire complètement interchangeables. Tous les produits sont mélangés par types et on ne peut plus donc tracer un lot d’aliments du producteur au consommateur avec la chaîne de prix. Ce modèle permet aussi aux pays producteurs d’échapper à d’éventuelles sanctions car les distributeurs ne savent pas de quel pays viennent les produits. Par exemple, la Russie peut toujours financer son effort de guerre contre l’Ukraine car les négociants achètent ses produits agricole via des filiales où tout est mélangé dans les stocks.

Agriculture and Consumer Protection Act of 1973: https://en.wikipedia.org/wiki/Agriculture_and_Consumer_Protection_Act_of_1973

Les négociants en matières premières prélèvent la majorité des marges faites sur la nourriture et ils profitent des crises. Par exemple, entre le COVID et la guerre en Ukraine, leurs profits ont augmenté de 45%. La famille Cargill compte depuis 2020, quatre milliardaires de plus. Par le profit de ces marges, ces entreprises participent largement à l’inflation.

Les profits astronomiques des négociants de matières premières: https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/les-profits-astronomiques-des-negociants-de-matieres-premieres-1914078

Profits en temps de crise: https://www.cadtm.org/Profits-en-temps-de-crise

Non aux négociants en matières premières! Non à la conférence internationale annuelle de la Commodity Trading Association (LCTA) les 23 et 24 juin à Lugano: https://comite-ukraine.ch/non-aux-negociants-en-matieres-premieresnon-a-la-conference-internationale-annuelle-de-la-commodity-trading-association-lcta-les-23-et-24-juin-a-lugano/

Depuis 2009, le conseil de stabilité financière suisse et la banque centrale du Canada suspectent les négociants d’utiliser des stocks cachés pour raréfier artificiellement la matière première et faire monter les prix.

La finance non réglementée et le négoce international des matières premières: https://www.cairn.info/revue-d-economie-financiere-2013-1-page-115.htm

La Suisse veut plus de transparence sur le négoce de matières premières: https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/la-suisse-veut-plus-de-transparence-sur-le-negoce-de-matieres-premieres-1771696

La spéculation fait dérailler les échanges de grains et de métaux: https://www.letemps.ch/economie/speculation-derailler-echanges-grains-metaux

Il y a eu une tentative de négociation entre les membres du G20 et les négociants en 2011 car les gouvernements voulaient introduire des mécanismes de contrôle des prix. Les négociants ont menacé de diminuer de 30% les prix d’achat aux agriculteurs et d’augmenter d’autant les prix de vente. Les gouvernements ont abandonné. C’est une forme d’impérialisme car ces multinationales dictent leur volonté aux états qui devraient pourtant être souverains. Par exemple, en échange d’une baisse des prix de la nourriture, ces intermédiaires ont exigé du directeur de la banque centrale américaine une augmentation du taux de chômage pour pouvoir maintenir des salaires bas et augmenter leurs profits.

Prices at the supermarket keep rising. So do corporate profits.
Is it really inflation? Or something else?
: https://www.vox.com/money/23641875/food-grocery-inflation-prices-billionaires

Les spéculateurs de la faim: https://www.foodwatch.org/fileadmin/Themen/Spekulation_mit_Nahrungsmitteln/foodwatch-report_Les-spculateurs-de-la-faim_oct2011_ger.pdf

More People Must Lose Jobs to Fight Inflation, Larry Summers Bravely States From Tropical Beach: https://www.vice.com/en/article/qjkq4v/larry-summers-bravely-says-other-people-must-lose-more-jobs-to-fight-inflation

Ces intermédiaires, en temps d’inflation, sont les plus grands responsables des difficultés des gens à se nourrir parce qu’ils font des profits excessifs et qu’ils ne sont acheteurs que de produits standardisés et peu adaptés aux écosystèmes locaux. Ils sont trop gros et trop puissants.

Leur place dans l’économie est justifiée par deux idées qu’il faut combattre: l’idée néolibérale que l’Etat est un mauvais gestionnaire et l’idée que les matières premières qu’ils achètent sont parfaitement interchangeables.

Le fait que l’Etat est un mauvais gestionnaire est un fantasme, il n’y a pas de preuve. Il y a la promesse que ces intermédiaires fassent mieux. Le système d’avoir un Etat qui gère des greniers publics permet d’introduire un nouvel acheteur qui paie un juste prix aux producteurs et qui vend à un juste prix au distributeur. Cela permettrait au producteurs et au distributeurs d’échapper aux marges excessives des négociants. L’Etat seul peut introduire un contrôle des prix pour qu’il soit interdit de vendre moins cher que le grenier public.

D’autre part, il faut éduquer les gens sur le fait que les variétés végétales et animales ont des goûts et des qualités différentes d’un endroit à l’autre. C’est une opportunité de cuisiner un plat avec les variétés appropriées. Le grenier public peut décider d’acheter spécifiquement des variétés adaptées à l’écologie locale pour limiter l’usage d’engrais et de pesticides. Le producteur choisira ce que le grenier achète. Le consommateur y gagnera.

Ces négociants sont tellement gros qu’il est difficile d’échapper à leurs menaces. C’est également le cas dans les entreprises pharmaceutiques. Il faut exproprier les oligarques. Il faut nationaliser les structures existantes.

The Omnivore’s Dilemma, Michael Pollan: https://en.wikipedia.org/wiki/The_Omnivore%27s_Dilemma

Neither Nestlé nor Shell: This Is the Worst Company in the World: https://utopia.org/cargill-report-worst-company-mighty-earth-1427/

Cette situation est très similaire à celle de Rome à la fin de la république quand les grandes familles patriciennes détenaient le monopole du commerce de gros du grain. Ils spéculaient sur les prix. Ils menaçaient de monter les prix si le Sénat ne faisait pas ce qu’ils voulaient. La réforme agraire proposée par Tibérius et Gaius Gracchus proposait la création des greniers publics et l’Etat comme un acteur qui proposait des prix équitables. Cette loi proposait aussi de limiter la taille maximale de la fortune et des terres possédées par une famille. Les familles patriciennes payèrent une foule pour tuer les frères Tibérius à coups de pierres et jeter leurs corps dans la rivière en 132 av. J-C. Cent ans plus tard, le premier empereur Auguste réinstaura cette loi et s’en suivirent 400 ans de paix et de prospérité.

Lex Sempronia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Lex_Sempronia

Aurianne Or by Aurianne Or is licensed under CC BY-NC 4.0